UNE ÉTUDE CLINIQUE SANS PRÉCÉDENT

Ce qui fait qu’un produit pour perte de poids remarquable se démarque des autres est tout le bagage scientifique qui vient confirmer sa sécurité et son efficacité. Nutribar a effectué plusieurs études pour évaluer l’efficacité de son produit face à la perte de poids, la perte de gras, la composition générale du corps et l’amélioration dimensionnelle ainsi que la satiété (sentiment de réplétion) et l’acceptabilité du goût. Chaque étude a confirmé que Nutribar est une méthode sécuritaire et efficace pour perdre du poids.

L’une des conclusions importantes des études cliniques menées récemment fut l’efficacité de Nutribar à rassasier pendant des heures. En ayant un produit qui vous rassasie entièrement, vous pouvez diminuer la quantité d’aliments que vous mangez sans avoir à endurer des niveaux élevés de faim entre les repas. En fait, des études démontrent que Nutribar entraîne une plus grande réduction de la faim et de plus grandes augmentations de satiété que les aliments faibles en calories conventionnels.

Dans le cadre d’une étude clinique récente, les participants ont jeûné toute une nuit et ont remplacé leur premier repas du lendemain par une Nutribar. On leur a ensuite demandé d’évaluer leur satiété sur une période donnée. Les répondants ont affirmé se sentir rassasiés pendant une période allant jusqu’à six heures après avoir consommé la tablette. Il a été démontré que Nutribar est supérieur aux autres aliments dont le nombre de calories, de micronutriments et macronutriments s’apparente à ceux de Nutribar et qui sont utilisés dans le cadre d’études cliniques. La plupart des laits fouettés rassasient pendant environ 4 heures. Nutribar peut vous rassasier jusqu’à 6 heures – soit jusqu’à 2 heures de plus.

Les participants à l’étude Nutribar ont aussi confirmé avoir perdu des livres et des pouces autour de la taille. On demandait à ces sujets de remplacer un ou deux repas par jour par une Nutribar pendant une période de six semaines. Les participants ont perdu, en moyenne, 8 livres (3,6 kilos) en six semaines, soit une moyenne d’une livre (450 g) par semaine, et une moyenne de 4 livres (1,8 kilo) de graisse. Les femmes ont perdu davantage de poids ainsi que davantage de graisse à la taille et aux hanches que les hommes. De plus, elles ont affirmé avoir perdu, en moyenne, 1,6 pouce de tour de taille (4 cm) et 1,2 pouce (3,25 cm) aux hanches.

La recherche clinique a démontré que les gens suivant le régime ont conclu que Nutribar les rassasiait et qu’ils ont perdu du poids en suivant le programme.

De plus, le programme de perte de poids Nutribar a été mis au point par des nutritionnistes afin de vous assurer que vous obtenez suffisamment de calories tout au long de la journée, ainsi qu’une quantité adéquate de protéines, de glucides, de lipides, de vitamines, de minéraux et d’oligo-éléments.

Références :

Rothacker DQ, Watemberg S.
Short-term hunger intensity changes following ingestion of a meal replacement bar for weight control. International Journal of Food Sciences and Nutrition 2004; 55(3):223-226.

Anderson JW, Konz EC, Frederich RC, Wood CL.
Long-term weight loss maintenance: a meta-analysis of US studies. American Journal of Clinical Nutrition 2001; 74:579-584.Ditschuneit HH, Fletcher-Mors M, Johnson TD, Adler G.
Metabolic and weight-loss effects of a long-term dietary intervention in obese patients. American Journal of Clinical Nutrition 1999;69:198-204.

Heber D, Ashley JM, Wang HJ, Elashoff RM.
Clinical evaluation of a minimal intervention meal replacement regimen for weight reduction. Journal of the American College of Nutrition 1994; 13:608-614.

Klein S, Sheard NF, Pi-Sunyer X, et al.
Weight management through lifestyle modification for the prevention and management of type 2 diabetes: rationale and strategies. A statement of the American Diabetes Association, the North American Association for the Study of Obesity, and the American Society for Clinical Nutrition. American Journal of Clinical Nutrition 2004; 80:257-263.

Rothacker DQ.
Five-year self-management of weight using meal replacements: comparison with matched controls in rural Wisconsin. Nutrition 2000; 16:344-348.